Blog/Mes coups de coeur/Mes effluves

La fille de Berlin de Serge Lutens- Entre rouge sang et blanc neige

hello girls

ça fais un bout de temps que je n’ai pas parlée de parfum sur mon minuscule blog. Parce que voyez vous je marche au coup de coeur et il va sans dire que les parfums c’est tout de même un certain investissement.

Je suis toute émoustillée de partager avec vous ma dernière acquisition:

La Fille de Berlin de Serge Lutens (communément appellé « parfum de luxe ») 

Pour les novices Serge Lutens est un cinéaste, photographe de mode ayant travaillé pour « les plus grands »  (Dior et Shiseido entre autres) reconverti dans la parfumerie -LA VRAIE.

On reconnaît ses parfums aux bouteilles simples; voir minimalistes et à leurs noms qui vous invite au rêve et à l’imagination. Et pour cause: Touts ses parfums racontent une histoire.

« La fille de Berlin » est classée dans la catégorie qu’il nomme allègrement « Fleur sans cueillette » . (Oui, les parfums de Serge Lutens sont classé par catégorie comme « Ciel éclair », « fleur sans cueillette », « Mortel », « La peau du Bois », « Fouets de velours », »Consolation »)

La fille de Berlin- environ 73Euros

La fille de Berlin- environ 73Euros

Un parfum ambigu: La mère,l’amante et l’acier; quand les contraires s’attirent

 » Elle a des épines, elle ne se laisse pas faire. C’est une fille des extrémités.
Quand elle peut, elle console et quand elle veut … !

Sa senteur vous soulève, elle détonne et étonne. »-Serge Lutens 

Ce parfum combine deux extrémités particulières, mais addictive. La rose douce et une note rappelant celle du métal qui inquiète.

Son jus rouge bordeaux,rappelle la couleur de la rose évidemment, mais aussi le bain de sang que Berlin a connu lors de la seconde guerre mondiale.

Dédié à une ville qu’il admire particulièrement ; Berlin; cette effluve est également un hommage à sa défunte mère dont l’histoire personnelle est lié à la capitale allemande.

On est séduit, bercé, inquiet. ça sent le froid et le chaud, le soleil et la grisaille, l’amour et la haine; la jeunesse et la vieillesse, le conformisme et la rébellion …La fille de Berlin tout simplement.

La rose douce devient poivrée et les notes ne cessent d’évoluer au cours de la journée. C’est un parfum complexe pour une femme aux multiples facettes: midinettes s’abstenir.

Ce parfum ne symbolise pas la femme enfant, mais l’enfant femme. Ou un peu des deux.

« La fille de Berlin » est un parfum qui nous hypnotise, nous séduit et dont on arrive pas à s’en lasser mais qu’on arrive pas à saisir tellement il sent le paradoxe. On l’aime un jour et le lendemain on s’interroge si on l’aime vraiment sans pourtant s’en lasser.

Mystérieux à souhait, il est à mes yeux un des parfums les mieux réussi de l’année; même si je le porte avec modération. Il me déroute et me surprend à chaque fois que je le porte .

Un parfum bipolaire, avec les symptômes en moins.

L’avez vous déjà essayé? Si oui qu’en pensez vous? Venez discuter, papoter, essayer de trouver des métaphores philosophique et métaphysique, car n’oubliez pas ce blog est aussi le votre.

De l’amitié et du soleil

Au plaisir de vous lire 

M.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

2 réflexions sur “La fille de Berlin de Serge Lutens- Entre rouge sang et blanc neige

  1. Je viens de le recevoir en cadeau, avec en commentaire « tu n’es pas une fille comme les autres, alors j’ai pensé que tu aimerais porter un parfum pas comme les autres ». Je suis un ancienne fleuriste et il m’a expliqué que le parfum était rouge et fait à partir de roses rouges… J’étais étonnée sur le coup. Maintenant que je le porte je suis accro, effectivement il y a quelque chose de mystérieux ! J’adore

    • Bonjour Eglantine, bienvenue sur mon blog.
      Je suis touchée par le commentaire que tu viens d’écrire, non il n’a rien de foncièrement spécial, mais je considère le fait de me raconter des anecdotes, comme un compliment, cela me motive plus à écrire et je t’en remercie pour ça.
      Le parfum « La fille de Berlin » est spécial et déroutant: Il dégage quelque chose d’angoissant et de réconfortant en même temps. Parfois j’hésite de le porter, car je trouve qu’il dégage un pouvoir de séduction intense ( et le problème c’est que je ne me considère pas ainsi…soyons honnête,ça m’arrive, mais rarement)
      Ce qui est sur c’est qu’il n’a rien de commun et il est sans aucun doute addictif !

      😉 Dans tout les cas je te remercie pour ton commentaire 😉

      Des bises berlinoises 😉

Tu veux lacher un commentaire qui pue le style? C'est ici

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s